Conseils d'autoédition pour les auteurs | Kobo Writing Life France

Comment se préparer à une séance de dédicace ?

En parallèle de votre version numérique, vous avez peut-être fait imprimer des ouvrages papier. Avec un peu de chance et de débrouillardise, vous pourrez être invité à un salon ou dans une librairie pour le signer directement à vos lecteurs. Et vous serez probablement excité et un peu perdu à la fois à l’approche de la rencontre, ce qui est parfaitement normal. Voici quelques astuces pour bien préparer cet événement !

1. La communication avant votre séance de dédicace

Le but d’une séance de dédicace est de rencontrer ses lecteurs ou lecteurs potentiels et de vendre des ouvrages. Cela nécessite donc qu’il y ait du monde qui vienne vous voir et, pour ce faire, il faut en premier lieu communiquer sur l’événement. Grâce aux réseaux sociaux, vous pouvez directement prévenir votre communauté de l’heure et du lieu de la séance avec un joli visuel.

Autre stratégie, vous pouvez écrire un communiqué de presse et l’envoyer aux journaux locaux. Ce sont de précieux relais pour la vie régionale et cela vous permettra peut-être d’obtenir un article et donc d’accroitre votre visibilité. 

Mon conseil : pour rédiger votre communiqué, pensez à donner les informations de base : qui, quoi, où, quand, comment, pourquoi !

2. La dédicace : les secrets d’un petit mot magique

Vous allez bien sûr apposer votre signature sur votre roman, mais votre lecteur attend également un petit mot personnalisé de votre part. Certains lecteurs aiment poster la dédicace sur les réseaux sociaux, ils apprécient d’avoir quelques mots rien que pour eux, des mots uniques qu’ils ne retrouveront pas dans toutes les autres dédicaces que vous avez pu écrire pour le même roman.

Pensez-y avant de vous rendre à votre séance : faites des références aux thèmes de votre ouvrage, à vos personnages et réfléchissez aussi à plusieurs options. Il n’y a rien de pire que de se retrouver en manque d’inspiration devant quelqu’un qui attend, debout, devant vous !

Un jour, j’ai demandé une dédicace à un auteur très connu et, en ouvrant le roman, j’ai découvert un simple « bonne lecture ». Je comprends que lorsque l’on doit signer des romans à la chaîne, on n’a certainement pas le temps d’être créatif ni de prendre beaucoup de temps pour chaque lecteur, mais j’ai été déçue de ces quelques mots que je trouvais très basiques. Évitez également le fameux « amicalement »… vous avez passé des heures à écrire votre roman, vous pouvez certainement trouvé mieux !

Pour ma part, j’aime bien dessiner quelque chose, un cupcake, un palmier, des cœurs… même si je ne suis pas une professionnelle du dessin, je sais que les lecteurs trouvent ces tentatives plutôt amusantes. Avec cette stratégie, personne n’a exactement la même dédicace.

3. Le matériel : stickers, stylos et goodies

Une séance de dédicace ne serait pas une séance de dédicace sans stylos efficaces et autocollants marrants. Ce n’est pas une obligation, bien sûr, mais j’ai remarqué que la plupart des lecteurs apprécient le geste. De plus, cela permet une plus grande personnalisation de la dédicace. Vous pouvez en choisir en fonction du thème de votre roman, il en existe de toute sorte. 

Pour ma part, j’affectionne particulièrement les petits cœurs de toutes les couleurs (pour des romances, c’est logique) et les stickers cupcakes.

Vous pouvez également offrir des goodies, ces petits cadeaux dont les lecteurs raffolent. Le plus conventionnel ? Les marque-pages évidemment mais vous pouvez également fabriquer des badges ou des cartes postales voire offrir des bonbons ou des chocolats (en tant que Suissesse, j’en amène régulièrement avec moi et ça marche du tonnerre !).  

4. Répondre aux questions difficiles

Les dédicaces sont souvent un moment d’échange. Vos visiteurs auront certainement envie de papoter quelques minutes avec vous et de vous questionner sur vos livres ou sur votre parcours.

Soyez prêts à répondre à certaines questions types telles que :  de quoi parle votre roman ? Quel est votre livre préféré parmi tous ceux que vous avez écrits ? Par quel roman conseillez-vous de commencer ?

Pitcher son roman est vraiment un exercice difficile. En tant qu’auteurs, nous connaissons tous les détails de l’histoire et toutes les étapes de l’intrigue nous semblent importantes ! Il faut trouver les bons mots et expliquer simplement le sujet et l’intrigue de son roman pour donner envie de le découvrir. 

Mon conseil : réfléchissez-y et prêtez-vous à l’exercice avec vos proches ! Ils vous diront si votre brève description donne envie de plonger dans votre univers.

5. Se faire prendre en photos

Préparez-vous également à des shootings improvisés ! Certains de vos lecteurs aimeront prendre une photo avec vous. Vous avez de la chance s’ils vous font cette demande, personnellement, je trouve cette envie de conserver un souvenir de notre rencontre très touchante. Si vous acceptez, il est probable que l’image soit postée sur les réseaux sociaux. Je vous conseille donc de porter une tenue confortable mais en accord avec votre image d’auteur et de vous apprêter comme vous le souhaitez tout en ayant conscience de l’impression que vous voulez renvoyer.  Et surtout, pensez à sourire et à dire « cheeeese » !

6. Et le mental dans tout ça ?

Il m’arrive toujours de ressentir une pointe d’inquiétude avant de me rendre à une séance de dédicace et de me poser mille questions : et s’il n’y avait personne ? Et s’il y avait trop de monde et que je n’arrivais pas à gérer la foule, l’attente… ? Et si je commettais une erreur dans ma dédicace ?

Pour tout vous avouer, mes trois craintes se sont déjà réalisées et je suis encore vivante (même si j’étais totalement mortifiée après avoir fait cette faute d’orthographe ou après m’être trompée de prénom… oui, oui vous avez bien lu !). 

Préparez-vous également à quelques moments de solitude cocasses. On risque fort de vous demander où se trouvent les toilettes, la sortie, le stand des sandwichs ou si vous avez le dernier Marc Levy en stock…

Mon conseil : restez positifs ! Évitez de vous mettre trop de pression concernant les ventes potentielles de vos ouvrages, profitez du moment, faites de nouvelles connaissances, montrez-vous ouvert, bienveillant et souriant et les gens viendront à vous parce que vous rayonnez. 

7. Gérer la fatigue 

Participer à des séances de dédicace est un vrai sport ! En effet, ces moments sont très enrichissants mais peuvent se révéler très fatigants. Pendant quelques heures, vous n’allez pas avoir une minute à vous, vous allez sourire, parler et mobiliser toute votre énergie pour transmettre votre passion. 

Mon conseil : si vous le pouvez, prévoyez un temps de repos après vos séances et si vous enchainez plusieurs jours dans un salon du livre, essayez de vous réserver un jour de congé ensuite.

8. Les cas compliqués

Si, la plupart du temps, l’exercice de la dédicace se révèle agréable, vous recevrez peut-être, malgré tout, les visites plus ou moins inopportunes de certains intrus. Parfois, vos visiteurs viendront vous parler longuement de leurs propres livres ou projets en cours sans réel intérêt pour les vôtres et d’autres feront des remarques sur vos ouvrages sans même les avoir lus… 

Mon conseil : restez zen et poli ! Gardez une attitude irréprochable en toute circonstance et prodiguez des conseils si vous le pouvez. Au moins, vous laisserez un bon souvenir à ces visiteurs particuliers et vous aurez démontré une attitude bienveillante envers chaque personne venue vous voir.

9. La communication après votre séance de dédicace

J’aime entretenir le lien avec mes lecteurs, j’aime connaitre leurs avis, savoir ce qu’ils ont pensé du livre, papoter avec eux de mes personnages ou de leurs passages favoris. Avant qu’ils repartent, je les informe que j’ai des pages sur les réseaux sociaux et qu’ils peuvent m’écrire pour me faire des retours sur mes romans, me poser des questions ou me demander des conseils s’ils souhaitent écrire. Si vous avez une mailing list, vous pouvez leur demander leurs adresses mails pour les tenir au courant de vos actualités. 

Une fois rentrés chez vous, vous pouvez poster un gentil mot sur Facebook, Instagram, Linkedin ou Tiktok pour remercier toutes les personnes qui vous ont accordé du temps ou qui ont acheté vos romans.

Quelques mots pour conclure

J’espère que ces conseils vous aideront à vous préparer au mieux pour vos séances de dédicace. N’oubliez pas d’en profiter et de vous amuser ! Les dédicaces représentent également une occasion unique de rencontrer « en vrai » des lecteurs ou des auteurs avec qui vous avez sympathisé sur les réseaux sociaux et ça, c’est magique ! 


Caractéristiques de Cali Keys : adore les palmiers, les Bisounours, les Piña Colada et les fraises Tagada.
Lieu de vie : Suisse après un passage en Californie et des études à Paris.

Déteste se mouiller les chaussettes dans la salle de bains, terminer une boîte de biscuits (y en a plus après) changer le rouleau de papier toilette et arroser les plantes.
Côté édition, elle a publié son premier roman Mon Ex me colle à la peau en 2013 avant de travailler avec des éditeurs comme Milady, Prisma, Charleston, AdA et Hauteville. Son roman, L’amour à pleines dents ! a reçu le prix Diva de la meilleure romance 2017.
Ses genres de prédilection? La romance, la new romance, le new adult, le feel-good et la comédie romantique.
Elle a publié onze romans (et ne compte pas s’arrêter, elle est trop accro) et aime partager sa passion en animant des ateliers d’écriture. Depuis plus de 8 ans, elle soutient et accompagne des primo-romanciers dans leur désir d’écrire.
Elle a également animé la masterclass Romance pour Kobo et participe régulièrement à des tables rondes et des conférences sur l’art romanesque.

1 réponse »

  1. Bonjour et merci chère Cali Keys, pour cet excellent article bien utile pour le béotien que je suis : car première dédicace, au marché de Noël de Rossinière en Suisse, les 25 26 et 27 novembre prochain. Encore merci du partage !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.