De l'art de publier

La double vie des écrivains : comment tout concilier ?

Vous voulez écrire votre premier roman mais, entre votre travail, votre vie privée et votre famille, vous vous demandez certainement comment gérer cette envie qui vous tient à cœur ? Pas de panique, la majorité des écrivains jonglent avec plusieurs activités. Comment y arrivent-ils et quelles sont les stratégies pour intégrer l’écriture dans votre vie ? On fait un point ensemble. C’est parti !

Prenez rendez-vous avec vous-même

« Je n’ai pas le temps ! » Dans mes ateliers d’écriture, c’est une phrase que j’entends très souvent. Il s’agit même de l’excuse la plus utilisée pour éviter d’écrire son roman. Ce que je mets en place pour déconstruire cette première croyance limitante ? Des petits exercices d’écriture de vingt minutes pour rédiger une histoire. La plupart des participants se rendent alors compte que si leur cadre le leur permet, ils sont tous capables de le faire.

1. Révisez vos priorités

Si vous souhaitez arriver au bout de votre manuscrit, peut-être va-t-il falloir changer de perspective et de priorité. Votre projet est important à vos yeux ? Accordez-lui une vraie place ! Il s’agit ici d’une question de perception. Changer de prisme et ne plus voir l’écriture uniquement comme un hobby que l’on pratique quand on n’a rien à faire vous aidera dans cette démarche. Nous possédons tous un crédit de 24 heures dans notre journée et nous accordons du temps à différentes activités le soir en rentrant chez nous. Regarder un film ou une série, pratiquer un sport, prendre un bain… je ne dis pas qu’il faut se priver de tous ces plaisirs, mais faire des choix. Au lieu de regarder des séries tous les soirs, vous pouvez planifier deux ou trois sessions d’écriture à la place. Selon l’étude annuelle de Médiamétrie, les Français ont passé en moyenne 3 h 41 par jour devant leur télévision en 2021 !

N’hésitez pas à informer vos proches de votre démarche afin d’obtenir un soutien et d’éviter de culpabiliser de ce temps que vous vous offrez. Vos envies sont légitimes et méritent également votre attention et votre respect, ces deux notions demandent parfois tout un travail sur soi. Peut-être allez-vous même être surpris du soutien qu’ils vous apporteront. Ce serait l’occasion de partager votre passion avec eux en leur lisant des passages de votre texte ou en les laissant découvrir votre histoire au fur et à mesure par-eux-mêmes.

2. Fixez-vous des deadlines

Le temps est un concept vraiment abstrait. Ce qui est curieux ? En général, plus on a de temps… plus on en perd ! J’en ai moi-même fait l’expérience. Je travaille à temps partiel et j’ai un rythme d’écriture qui me convient en rédigeant, en moyenne, un roman par année. Pourtant, je ne suis pas une férue de l’organisation (c’est pour cette raison que j’ai lu beaucoup de livres sur le sujet pour m’améliorer).

J’ai eu la chance au cours de mon parcours de réaliser l’un des rêves les plus chers de toute personne qui souhaite lancer sa carrière d’écrivain : prendre une année sabbatique. Et vous savez-quoi ? J’ai écrit un roman ! Pas plus ! Alors que tout mon temps était consacré à cette activité. L’année passée, tout en ayant cumulé mes activités d’employée et de freelance, j’ai sorti trois romans et j’en ai écrit deux ! Donc, retenez bien ça : le temps, on le trouve.

Je vous ai déjà parlé de la magie des délais dans mes précédents articles et je maintiens que c’est une excellente stratégie pour se motiver. Vous pouvez fixer une deadline par et pour vous-même comme vous le feriez pour organiser un voyage ou trouver un cadeau pour un proche. L’idée est de respecter cet engagement envers vous-même ! Vous pouvez décider de participer à des concours décriture ou vous engager auprès d’un proche ou d’une connaissance.

Pour les plus organisés, la conception d’un rétroplanning peut être utile afin de conserver votre motivation.

3. Instaurez une routine d’écriture

Il n’y a pas de miracle ! Pour rédiger votre premier manuscrit, il vous faudra voler du temps au quotidien. Vous êtes plutôt du matin ? Alors mettez votre réveil une demi-heure plus tôt et profitez-en pour écrire. Le soir vous appelle ? Une fois toutes les tâches de votre journée effectuées, accordez-vous du temps pour un tête-à-tête avec votre manuscrit. Choisissez votre moment et notez-le dans votre agenda comme un vrai rendez-vous avec vous-mêmes.

Quinze minutes par jour suffisent pour débuter une histoire. Comme pour n’importe quel projet conséquent, vous pouvez diviser le travail de création en de multiples petites étapes : écrire un synopsis, créer une fiche de personnage par jour, établir un plan chapitre par chapitre, noter vos idées sur un calepin ou alors simplement vous lancer et vous lâcher en écrivant une scène qui vous motive. Ne sous-estimez pas la force de l’habitude et d’une routine. Le cerveau aime les rituels et vous aidera à être plus efficace et plus concentré. Il vous faudra quelques semaines d’adaptation pour apprivoiser votre quotidien bouleversé par l’écriture mais une fois ce travail effectué, vous en sentirez les bénéfices.

Restez disponible et discipliné

Un fois votre routine installée et vos objectifs fixés, la persévérance et l’adaptabilité seront vos atouts principaux.

1. Luttez contre la procrastination

L’un des autres problèmes auxquels vous êtes peut-être confrontés (comme moi !), c’est la procrastination, cet art pernicieux de tout remettre au lendemain. Rien de tel pour contrer cette vilaine ennemie que de vous y mettre pour de bon ! Sortez de chez vous pour aller au café, enfermez-vous dans une pièce de votre maison avec votre ordinateur, coupez vos téléphones et ne cédez pas aux sirènes des réseaux sociaux. Comme je le disais dans l’article de la newsletter (si vous ne la recevez pas, n’hésitez pas à aller vous inscrire) : « mieux vaut fait que parfait ». Un texte s’écrit un mot après l’autre ! Votre premier jet ainsi obtenu pourra ensuite être corrigé. Cependant, on ne peut rien faire d’une page blanche…

2. Profitez des temps morts

Profitez également des temps morts de vos journées pour réfléchir à votre histoire ! Les écrivains ont souvent d’excellentes idées quand ils sont sous la douche, en balade ou lors des différents trajets du quotidien. Vous prenez les transports publics pour vous rendre au travail ? Profitez-en pour vous installer dans votre bulle avec un carnet ou avec votre téléphone (pour prendre des notes et non pour aller sur Instagram !). Anna Todd a écrit la totalité des tomes de sa saga After sur son smartphone. Le soir en vous couchant, vous pouvez également vous plonger un instant dans votre intrigue pour élaborer votre prochaine scène ou faire connaissance avec l’un de vos personnages.

3. Mettez-vous dans de bonnes dispositions

Pour se plonger dans un manuscrit, il faut disposer d’une certaine disponibilité mentale. Là aussi, c’est une question de perspective et aussi de lâcher prise vis-à-vis des problèmes du quotidien (ces petits vicieux nous rattrapent bien vite et nous mettent des bâtons dans les roues). Mais comment se créer une bulle de créativité ?

Pour ma part, j’ai réussi à avancer dans tous mes projets en commençant ma journée par effectuer la tâche la plus importante pour moi en priorité ! Non seulement vous goûtez à la satisfaction d’avoir réussi quelque chose pour vous-même mais, en plus, vous avancez dans votre roman. Le fait de changer de lieux, de se préparer un café, de prendre son carnet préféré peut aussi vous aider à vous créer un espace à vous. J’ai également décoré mon bureau avec des guirlandes lumineuses et des bougies pour créer une ambiance propice à la créativité et une bulle que j’aime retrouver.

Si vous avez un travail harassant ou en totale opposition avec l’écriture et la créativité que ce métier requiert, vous pouvez adopter l’idée suivante pour vous plonger dans votre bulle : prenez un carnet et notez-y tous ce qui vous encombre l’esprit. Vous aborderez votre session de travail avec plus de sérénité !

Le mot de la fin

Comme je le répète souvent, trouver la méthode qui vous convient prend parfois un peu de temps et mérite différentes phases de test. Une fois cette phase effectuée, transformez votre quotidien et insérez-y vos nouvelles habitudes. Le principal reste de vous mettre en mouvement pour que les choses évoluent et bougent. Rappelez-vous toujours cette belle citation de W.H. Murray (que l’on attribue souvent à Goethe) :

« Il existe une vérité première dont l’ignorance a déjà détruit d’innombrables idées et de superbes projets. Au moment où l’on s’engage totalement, la providence éclaire notre chemin. Une quantité d’éléments sur lesquels l’on ne pourrait jamais compter par ailleurs contribue à aider l’individu. […] Quelle que soit la chose que vous voulez faire ou que vous rêvez de faire, faîtes-là ! L’audace contient du génie, de la puissance et de la magie. Commencez dès maintenant. »


Caractéristiques de Cali Keys : adore les palmiers, les Bisounours, les Piña Colada et les fraises Tagada.
Lieu de vie : Suisse après un passage en Californie et des études à Paris.

Déteste se mouiller les chaussettes dans la salle de bains, terminer une boîte de biscuits (y en a plus après) changer le rouleau de papier toilette et arroser les plantes.
Côté édition, elle a publié son premier roman Mon Ex me colle à la peau en 2013 avant de travailler avec des éditeurs comme Milady, Prisma, Charleston, AdA et Hauteville. Son roman, L’amour à pleines dents ! a reçu le prix Diva de la meilleure romance 2017.
Ses genres de prédilection? La romance, la new romance, le new adult, le feel-good et la comédie romantique.
Elle a publié onze romans (et ne compte pas s’arrêter, elle est trop accro) et aime partager sa passion en animant des ateliers d’écriture. Depuis plus de 8 ans, elle soutient et accompagne des primo-romanciers dans leur désir d’écrire.
Elle a également animé la masterclass Romance pour Kobo et participe régulièrement à des tables rondes et des conférences sur l’art romanesque.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.