De l'art de publier

Qu’est-ce qui fait la force d’une couverture réussie ? Rencontre avec Luca Tahtieazym, lauréat 2020 du concours de couvertures KWL

Comme chaque année, l’équipe Kobo Writing Life a organisé le concours INDIE COVER CONTEST qui récompense la couverture la plus originale et marquante au sein de la communauté KWL. La nouveauté de l’édition 2020 : tous les titres publiés sur la plateforme en 2020, quelque soit la langue, étaient acceptés. L’occasion de mettre en avant la diversité de l’autoédition par-delà les frontières !

Les auteurs européens se sont pris au jeu et grand bien leur a pris puisque le podium a été trusté par la France, l’Italie et les Pays-Bas :

  1. Ceux qui ne renonçaient pas de Luca Tahtieazym : un thriller à la couverture sobre et efficace, réalisée par l’auteur lui-même
  2. Il circolo de Stefano Censi : un thriller également, d’espionnage cette fois, dont la couverture est là encore mise au point par l’auteur.
  3. Helende Bladeren de Claudia Boon : un roman de fantasy pour finir, avec une couverture créée par l’illustratrice freelance Tara Spruit.

Nous avons saisi cette opportunité d’interroger Luca Tahtieazym sur la création de sa couverture et les ingrédients d’une couverture réussie selon lui.

Comment avez-vous créé votre couverture ?

Quelques modifications apportées sur une photo dénichée sur une banque d’images : filtre pour tamiser les nuances, insertion du titre et de quelques éléments pour concocter le fond… Après plusieurs essais, pour CEUX QUI NE RENONÇAIENT PAS, je suis parti sur un graphisme plutôt épuré, afin que les yeux et le visage du personnage représenté se détachent. Les visuels les plus saisissants sont parfois les plus sobres ; et parfois pas…

Faites-vous toujours vos couvertures vous-même ? Avez-vous déjà fait appel à un ou une graphiste ?

Lorsque je me suis lancé en autoédition, je m’étais fixé comme objectif, pour mon premier roman, de tout réaliser par mes propres soins : de la conception de la couverture aux corrections en passant par la mise en page. Je me suis ensuite entouré de plusieurs personnes qui m’aident à prendre du recul et m’amènent leur expertise, mais pour les couvertures, je m’en charge toujours tout seul.

Le jour où j’estimerai ne pas avoir les compétences pour obtenir le résultat recherché, je me tournerai vers un graphiste professionnel. Il y en a d’extrêmement talentueux, et bien plus légitimes que moi, qui opèrent auprès des auteurs autoédités.

Couverture du livre Ceux qui ne renonçaient pas de Luca Tahtieazym, vainqueur du KWL INDIE COVER 2020

Selon vous, quels sont les ingrédients d’une couverture réussie ?

Avec un peu d’expérience, j’en arrive à penser qu’une couverture efficace n’est pas forcément celle qui a les plus grandes qualités esthétiques. Le choix d’une couleur vive, par exemple, peut jouer un rôle déterminant. La plus belle n’est pas toujours celle que l’on voit…

Il vaut mieux une couverture qui va aimanter les regards par le choix de la teinte dominante ou par une image interpellant l’inconscient des lecteurs plutôt qu’un design soigné, mais qui va finalement se noyer dans la masse. Un simple détail peut accrocher le public. Une couverture est un hameçon qui capte le lecteur en une seconde.

Primordial également : visualiser ce que donne une couverture en noir et blanc, et en petit format, car on achète souvent un ebook par le biais d’un écran de téléphone ou d’ordinateur.

Pourquoi avez-vous choisi de participer au concours de couvertures KWL ?

La bonne question serait plutôt : pourquoi ne pas y participer ?

Simple, rapide. Quelques clics et la couverture de CEUX QUI NE RENONÇAIENT PAS était en compétition.

Pouvez-vous nous parler de votre expérience d’auteur indépendant avec KWL ?

Excellente et en devenir.

J’ai découvert la plateforme il y a quelques années et j’ai aujourd’hui plusieurs titres publiés sur KWL. J’apprécié énormément les interactions avec les lecteurs.

Vous avez été l’an dernier finaliste Talents de demain 2020, cette année vous remportez le concours de couvertures KWL… Que visez-vous ensuite ?

Talent d’aujourd’hui !

Plus sérieusement, les opportunités offertes par KWL permettant aux auteurs de se différencier semblent se développer et je m’en réjouis. Le concours « Talents de demain 2021 » pourrait être une opportunité de faire découvrir l’un de mes titres.

Quel autre concours KWL voudriez-vous nous voir organiser ?

Il y a de nombreuses possibilités ; concours d’écriture sur un thème imposé par exemple. L’important est de toujours enrichir nos expériences et la relation lecteur/auteur qui a un petit quelque chose de plus en autoédition.

* * * * *

Merci à Luca pour avoir pris le temps de répondre à nos questions. Le concours Talents de demain 2021 revient prochainement pour la 5e édition ! En attendant, les amateurs de nouvelles policières peuvent se frotter à l’exercice avec notre concours de nouvelles Quais du Polar X Kobo by Fnac 2021.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.